d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Suivez-moi
Image Alt

Peut-être la connaissez-vous?

Blog

Peut-être la connaissez-vous?

Comme un meuble, elle a toujours été là : dans les jardins, dans les parcs, entre deux maisons… Elle est banale, sa couleur se fond dans le décor. Elle vit en buisson et s’étend partout. Elle est presque invisible et en même temps tellement familière et presque nécessaire.

La fougère.

L’avez-vous déjà vue ? L’avez-vous déjà regardée, regardée vraiment ? Si on l’enlevait, si on la déplaçait, le verriez-vous ?

Certaines parties de nous sont, je crois, comme des fougères. On vit avec, on y est habitués. Je pense surtout à nos pensées, à nos conceptions du monde, à nos certitudes. Et pourtant si on s’approche des fougères au fond du jardin, que voit-on? A vous de dire ! 

Y voit-on des couleurs, des formes de feuilles spécifiques, ou encore quelque tâche jaunissante sur le bord ? Si je m’approche, est-ce que l’objet se transforme ? Et de retour sur ma chaise de jardin ou mon banc, ma vision du monde est-elle toujours la même ?

S’approcher pour voir, et observer comme pour la première fois, je crois que c’est une des clés de la joie.

Rester là un moment – un mouvement facile ? Ca dépend …

Mais pourquoi aller regarder la fougère ?

Précisément car on croit la connaître et même parce que, pourrait-on croire, elle n’a rien à dire, à montrer, à révéler. Elle ronronne entre deux espaces, immobile. 

Et pourtant, se peut-il qu’il existe une fougère identique à une autre ? Se pourrait-il qu’à y regarder de plus près on puisse voir quelque chose surgir, se montrer, se dessiner ? Quel risque aurait-on à aller la regarder différemment ?

C’est ce que nous faisons ensemble souvent durant votre parcours de coaching : aller voir ce qui, peut-être, n’a rien de particulier d’apparence. Nous faisons un tour au jardin.

Celui de vos pensées, de vos fonctionnements, celui que forme le monde pour vous. Et nous n’oublions pas d’observer bien sûr votre regard sur ce jardin, sur la nature en général. C’est une image, bien sûr. Et pourtant faire cela, c’est loin d’être rien. 

Au cours de cette visite, je vous propose des exercices avec du dessin, des mouvements dans l’espace, ou un travail sur le souffle et la voix qui sont au coeur de mon coaching.

Si je donne la parole au banal, que se passe-t-il ? De la fougère au buisson ardent, n’y aurait-il qu’un pas ?

Fougère & Coaching

J’ai la conviction que tout est donné ici et maintenant et que même le plus banal des éléments a des informations à nous transmettre, des infos utiles et bénéfiques pour nous, au service de nos questionnements et de notre vitalité. 

Lorsqu’on se pose des questions, qu’on veut y voir plus clair quelque part, je suggère de ne pas oublier de scruter la fougère ou les meubles.

Durant votre parcours de coaching je vous accompagne sur cette route, pour aller interroger -entre autre!- avec vous le banal, l’habituel, l’immobile, pour servir vos objectifs et vos projets.

En ce début d’année, qui sollicite et parfois résout à tout rompre, j’espère la clarté et la joie, et ne souhaite rien à votre place. 

J’ai envie de partager avec vous plusieurs invitations via des questions : 

Lorsque vous fermez les yeux et que vous songez à une fougère, que voyez-vous ? 

Lorsque vous vous approchez et que vous y regardez vraiment, s’y dessine-t-il quelque chose ? 

Lorsque vous demandez à cette fougère ce qu’elle a à vous dire, que répond-elle ?

Pour échanger sur vos objectifs et vos besoins de coaching, contactez moi ici.

Post a Comment